Samedi, 15 Décembre 2018

Galeries_Photos

BVAV Page Translator

Carte - Votre Itineraire

Vos coordonnées :

Adresse

Localité

Code Postal

Pays

Effectuer un Don

Veuillez svp indiquer le montant

Easy Joomla Paypal Payment / Donations Module

Articles en relation

Bienvenue sur Bien Vivre à Vindelle © Bruno PROUX
Bannière

Les derniers Articles

Articles les plus lus

Autour du Très Haut Débit sur la CDC Braconne et Charente PDF Imprimer Envoyer
(7 votes, moyenne 5.00 sur 5)
Écrit par BPROUX   
Dimanche, 27 Octobre 2013 23:05

Très Haut Débit sur notre territoire,

les élus ne sont pas restés inactifs :

Les Articles de Presse et autres compte-rendus ne manquent pas...


Plan de la couverture Internet de la Commune de Vindelle

 


Le Département investit 4,2 millions pour muscler le réseau internet. « C'est bien, mais cela reste bien timide », réplique "l'opposition", qui rêvait de fibre optique

4,2 M€ pour le haut débit

Longtemps, le socialiste Michel Boutant a refusé d'investir le moindre kopeck dans l'internet haut débit. « Le déploiement de l'ADSL sur tout notre territoire est-il un réel enjeu d'aménagement, au même titre que les routes ou les collèges ? » s'interrogeait-il, en novembre 2006.

Le temps est passé, la fracture numérique s'est creusée, et le président du Conseil général a changé d'avis.

L'an passé, Michel Boutant décidait de débourser 8 millions d'euros pour couvrir les zones d'ombre du département. Las ! Fin août, l'appel d'offres fut infructueux. De nouvelles négociations furent entamées et le choix s'est porté sur la société Alsatis, spécialiste des technologies sans fil wi-fi et wimax.

90 000 foyers concernés

Hier, lors du vote du budget 2009, les Conseillers généraux étaient invités à valider cette option. « Elle a le mérite d'être souple, évolutive et pas trop chère », a dit Jean-Pierre Denieul, qui présentait le dossier. Montant de la facture : 4,2 millions d'euros (dont seulement le quart sera réglé par le Département, qui sera aidé par l'Europe, l'État et la Région).

Objectif : couvrir, avant l'été 2010, pas moins de 90 % des zones grises, là où 90 000 des 169 000 foyers charentais ont un mal fou à se connecter. « L'usager devra fixer une antenne sur son toit mais l'opérateur s'engage à offrir l'installation », a précisé Jean-Pierre Denieul.

« C'est bien, mais cela reste bien timide. Vous manquez d'audace », ont répliqué Jean-Michel Bolvin et François Bonneau au nom du groupe d'opposition, qui s'est abstenu.

La minorité de droite rêvait d'investissement plus lourd. Elle demandait que les économies réalisées (on est passé de 8 à 4,2 M?) servent à dérouler quelques kilomètres de fibre optique. Niet, a répondu l'équipe Boutant.

Auteur : olivier Sarazin
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.


Les élus chargés des TIC à la CDC comprennent alors qu'il faut prendre les choses en main pour faire avancer le projet du Très Haut Débit fibre optique pour lequel ils se battent aux côtés des bénévoles de Wifi Braconne et Charente. L'idée de réaliser une étude de faisabilité permet de convaincre les deux autres Communautés de Communes autour du Grand Angoulème (périmètre du SCOT) de se lancer dans l'aventure. Un cahier des charges est élaboré et une convention entre les 3 CDC est rédigée et signée.

 21-03-2009 - Etude FTTN.pdf

21-03-2009 - Convention THD.pdf

Un appel d'offres est lancé à l'issue duquel le cabinet e-RESO est retenu pour effectuer l'étude


Source : La Charente Libre
mardi 31 mars 2009
HAUT DÉBIT: FRANCE TÉLÉCOM «NE COMPREND» PAS LE CHOIX DU WIFI
Le choix de la technologie sans fil par le conseil général pour amener le haut débit partout en Charente continue de faire des vagues. France Télécom «ne comprend» pas ce choix


France Télécom a décroché son téléphone pour faire entendre sa voix. L'opérateur historique veut expliquer pourquoi il «ne comprend» pas le choix du conseil général de choisir la technologie wifi (sans fil) pour couvrir les zones d'ombre et faire venir le haut débit chez les 33.000 foyers charentais qui en sont encore privés (lire encadré ci-dessous). Pour Hubert Barthélémy, directeur régional Limousin Poitou-Charentes qui a vainement tenté de défendre son option: «Le conseil général risque de s'en mordre les doigts très vite. La solution retenue ne va pas apporter une réponse satisfaisante aux besoins actuels de la population en terme de services et de tarifs.»

http://www.charentelibre.com/article-11-haut-debit-france-telecom-ne-comprend-pas-le-choix-du-wifi.html?id_article=263533


21 Octobre 2009 réunion du Comité de pilotage THD et présentation des travaux réalisés par e-RESO

8 Décembre 2009 présentation des Phases par e-RESO

 21-10-2009 - COPIL Présentation du projet par E.RESO.pdf

Offre d'assistance E-RESO 08-12-2009.pdf

Phase 2 - Schémas d'Infrastructure _B&C-08-12-2009.pdf

Phase 3 - Evaluation financière _B&C-08-12-2009 v4.pdf

 


Source : Journal Sud-Ouest
Mardi 26 Janvier 2010
SDEG. Lors de ses voeux, Jean-Michel Bolvin a mis en valeur le projet de très haut débit porté par trois Communautés de communes

Le chantier du très haut débit en vue


"Il y a des phrases qui ne trompent pas. Ainsi, hier, en toute fin de sa cérémonie de voeu, Jean-Michel Bolvin, le président du Sdeg (Syndicat départemental d'électricité et de gaz) de la Charente, n'a pas manqué de souligner l'initiative des Communautés de communes de Braconne-Charente, Boëme-Charraud et Vallée de l'Échelle, et de la commune de Mornac. Ces collectivités ont en effet décidé de raccorder leurs principales zones économiques, voire les domiciles des particuliers, en très haut débit, par de la fibre optique..."

Un chantier à 15 millions d'euros, avec de multiples financements, de l'Europe à la Région, pour, dans les dix prochaines années, éradiquer l'Internet à bas débit sur ce territoire. Propriétaire des réseaux électriques, et des fourreaux qui contiennent les câbles, le Sdeg assurera la maîtrise d'ouvrage d'un projet qui, une fois achevé, devrait faire l'objet d'une délégation de service public..."

http://www.sudouest.com/charente/actualite/article/846918/mil/5636937.html


3 Mars 2010 Comité de Pilotage THD -  finalisation de l'étude par e-RESO

 3 mars 2010 - Copil THD - finalisation de l'étude.pdf


Source : Journal Sud-Ouest
Mardi 20 avril 2010

Le très haut débit s'invite
Le syndicat départemental d'électricité et de gaz a signé des conventions avec quatre collectivités désireuses de s'appuyer sur la fibre optique.


Grande première pour le Sdeg (Syndicat départemental d'électricité et de gaz) qui a été sollicité pour être maître d'œuvre et maître d'ouvrage dans le développement d'un réseau Internet à très haut débit, via la fibre optique, sur les Communautés de communes Braconne et Charente, Charente-Boëme-Charraud, la Vallée de l'Échelle et la commune de Mornac. Le syndicat a également reçu compétence pour assurer la délégation de service public pour l'exploitation de ce réseau. Des conventions ont été signées entre tous les acteurs du projet.

« Il s'agit, dans un premier temps, d'alimenter les zones d'activité de Mouthiers, avec notamment l'entreprise Lippi qui a grandement besoin du très haut débit, de Brie avec la zone du Quartier de la Loge où est installée la société Ecus Informatique et de Mornac avec la zone de La Braconne », indique le directeur du Sdeg Philippe Gouedo. C'est donc d'abord le développement économique des collectivités concernées que veulent privilégier les élus.

À l'image de ce qui a été choisi pour la construction du réseau sur l'agglomération d'Angoulême. Des études ont déjà été réalisées sur les zones d'activité visées et tout pourrait maintenant aller très vite. Le coût de l'opération est estimé à 16,5 millions d'euros.

Enjeu économique important
« On a monté les dossiers pour obtenir des subventions. La seule incertitude concerne la part affectée à la Charente du grand emprunt décidé par l'État. « On sait qu'on est éligible pour obtenir une aide, mais on ne sait pas de combien », confie Philippe Gouedo. « Lorsqu'on aura la réponse, on saura quelle part du financement devra être supportée par les collectivités locales dans ce projet et si c'est réalisable. Nous lancerons alors les appels d'offres. » L'intéressé, qui pense que les communes n'auront pas grand-chose à débourser dans l'affaire, espère « avec optimisme » un début des travaux après les vacances d'été.

http://www.sudouest.fr/2010/04/20/le-tres-haut-debit-s-invite-70726-4620.php


23 Août 2010 Présentation du projet finalisé à l'ensemble des élus des 3 CDC

1er Septembre 2010 la CDC vote le projet THD

Réunion presentation THD 23-08-2010.pdf

1er Septembre 2010 Vote de la CDC pour le projet  -TRES_HAUT_DEBIT Fibre Optique.pdf

 


Source : Journal Sud-Ouest
Samedi 4 septembre 2010

Le très haut-débit, via la fibre optique, sur les rails

"Le très haut débit (cinq mégabits) sera bientôt réalisé d'ici à 2014 dans quatre secteurs du département.
La fibre optique couvrira les Communautés de communes de Braconne-et-Charente, Boëme-Charraud, la vallée de l'Échelle ainsi que la commune de Mornac.
Les conclusions de cette étude ont été présentées aux élus de Braconne-et-Charente, mercredi 1er septembre, à Balzac, par Christophe Ramblière, conseiller régional, et Alain Thomas, maire de Dirac."

Un emprunt sur trente ans
"Les élus doivent voter ce projet le 28 septembre prochain. Projet dont le coût s'élève à 17 millions d'euros, subventionné à un tiers (environ 5 millions d'euros) par différentes institutions dont la Région. Si des établissements scolaires du Grand-Angoulême expérimentent dès cette rentrée le très haut-débit (lire « Sud Ouest » du 2 septembre), il faut préciser que l'Angoumois en général est un territoire pauvre en haut-débit. Il y a donc urgence à se pencher sur ce dossier majeur, qui obligera les collectivités concernées à souscrire un emprunt sur près de trente ans..."

http://www.sudouest.fr/2010/09/04/le-tres-haut-debit-via-la-fibre-optique-sur-les-rails-176692-823.php


Source : La Charente Libre
Jeudi 30 septembre 2010

Braconne-Charente : Le développement du très haut débit voté

"Le projet technique et financier avait été présenté au dernier conseil communautaire (CL du 4 septembre). Mardi soir, après analyse du dossier financier, les délégués communautaires ont voté à l’unanimité pour la mise en place du réseau à base de fibre optique sur l’ensemble du territoire du Scot de l’Angoumois.
Christophe Ramblière, élu chargé du dossier, ne cache pas sa satisfaction: «Si les communautés de communes Charente-Boëme-Charraud et Vallée de l’Echelle se prononcent également pour, après Mornac, qui était plutôt réticente au début, la mise en oeuvre va pouvoir être engagée». La première. année, le réseau desservira les zones d’activités de Mouthiers et de la Loge à Brie. Ensuite, ce sera l’ensemble des zones d’activités. Enfin, les deux dernières années verront le déploiement sur l’ensemble du territoire concerné, avec tous les raccordements aux sous-répartiteurs pour fournir à tous un débit d’au moins 5 Mbits/s. Et jusqu’à 12 ou 18 Mbits/s sur certains secteurs.
Le projet, d’un coût total de 17M€ a été jugé compatible avec les budgets communautaires. Rappelons que la charge correspond à environ 10€ par habitant et par an. Les clés de répartition entre collectivités sont déterminées selon les indices socio-économiques. De 36% environ pour Braconne et Charente, 32% pour Boëme-Charraud, 17% pour la Vallée de l’Echelle et 15% pour Mornac..."

http://www.ariase.com/fr/forum/haut-debit-en-charente-articles-de-presse-ftopic15359-30.html


Source : Journal Sud-Ouest
Vendredi 1er octobre 2010

La fibre optique est enfin sur les rails

"Les élus de la Communauté de communes (CdC) Braconne et Charente, réunis à Balzac, le mardi 28 septembre, ont voté le lancement des travaux du très haut débit sur leur territoire. Mais pas seulement. Après la commune de Mornac, ce sera au tour des collectivités du Pays Angoumois associé à ce projet assez pharaonique de le voter : Charente-Boëme-Charraud et la Vallée de l'Échelle.

L'objectif est, d'ici moins de quatre ans, de doter cet espace à consonance rurale du très haut débit, à savoir 5 mégabits par seconde pour les entreprises comme pour les particuliers. Il faut rappeler que le coût de cet investissement s'élève à hauteur de 17 millions d'euros, dont un tiers sera financé par des subventions européennes ou régionales.

Une opportunité que les élus n'ont pas laissée passé en ces temps de rigueur budgétaire.

« Un choix politique »
Après le rappel de l'opération, scindée en trois étapes (les zones d'activités économiques du quartier de la Loge et de Mouthiers ; celles de Champniers, Dirac et Asnières ; et du reste du territoire), par Christophe Ramblière, le délégué et conseiller régional en charge des Techniques d'information et communication (TIC), le maire de Jauldes, Éric Savin s'est exprimé : « Il est clair que le volet financier est absorbable par la CdC. C'est un choix politique de notre part et c'est un investissement pour lequel on ne peut pas être à la traîne. »

Il faut savoir qu'une entreprise de renommée internationale comme Lippi, située dans ZAE des Rentes, attend avec impatience le très haut débit.."

http://www.sudouest.fr/2010/10/01/la-fibre-optique-est-enfin-sur-les-rails-199951-823.php


Source : Journal Sud-Ouest
Mardi 8 mars 2011

Un chantier à 16 millions pour le haut-débit
Le Syndicat de l'électricité et du gaz va porter le chantier du déploiement du très haut-débit sur 22 communes charentaises.


"Le grand chantier du déploiement du très haut-débit dans 22 communes de Charente (Communautés de communes Braconne-Charente, Charente-Boëme-Charraud, Vallée de l'Échelle et Mornac) est bien lancé… Hier, le Syndicat départemental d'électricité et de gaz (Sdeg) a officialisé sa prise en main du projet en créant un budget annexe dévoué au très haut-débit.

Un chantier étalé sur les quatre prochaines années. Pour mener à bien ce déploiement, le Sdeg, qui assurera la maîtrise d'ouvrage du projet, va devoir investir 16,8 millions d'euros, dont un recours à l'emprunt pour un montant de 12,1 millions d'euros. Une somme rondelette que le Sdeg facturera ensuite aux collectivités bénéficiaires..."

Le Sdeg gagne face à l'Etat
« Au Sdeg, on pourrait faire vivre un cabinet privé d'avocats. » Jean-Michel Bolvin ne croit pas si bien dire en jetant un œil sur la longue liste des procédures judiciaires administratives lancées par ou contre le Syndicat départemental d'électricité. Cela dit, hier, lors du comité syndical du Sdeg, Jean-Michel Bolvin a fait état des dernières procédures remportées par le syndicat : la cour administrative d'appel a condamné l'État à payer plus de 200 000 € au Sdeg. L'État avait refusé de reverser au Sdeg la TVA au titre des travaux d'enfouissement des réseaux de communications électroniques en 2004 et 2005. Un refus jugé illégal...
"

http://www.sudouest.fr/2011/03/08/un-chantier-a-16-millions-pour-le-haut-debit-336251-1009.php#xtor=RSS-10521769


Source : La Charente Libre
Vendredi 15 juillet 2011

Internet: le casse-tête du haut débit
"Plus de 7 millions viennent d'être investis pour améliorer les connexions internet en Charente Mais avec l'arrivée de la fibre optique, l'équipement sera rapidement obsolète....."

2 milliards d'euros pour la fibre en Charente
"«C'est de la pure communication de la part de France Télécom! Ça ne présage pas d'une extension plus grande, ce ne sont que des intentions», s'agace Christophe Ramblière, conseiller régional et initiateur de l'association Wifi Braconne-Charente qui dessert 215 adhérents en haut débit. Il a récemment initié un plan de déploiement du très haut débit sur le département, avec trois objectifs étalés sur plusieurs années: raccorder les zones d'activités à la fibre qui existe déjà sur le Grand-Angoulême, câbler les bâtiments publics et installer des sous-répartiteurs dans les villages...."

http://www.charentelibre.fr/2011/07/15/internet-tres-cher-haut-debit,1045915.php


23 Novembre 2011 Présentation du projet à l'AVICCA (Association des Villes et Collectivités pour les Communications électroniques et l’Audiovisuel)

23-11-2011_presentation_AVICCA_CRPoitou.pdf

 


5 mars 2012 La CDC doit valider son adhésion aux principes du SDTAN

SCHÉMA DIRECTEUR TERRITORIAL AMÉNAGEMENT NUMÉRIQUE (SDTAN) VALIDATION DE LA STRATÉGIE ET PRINCIPE DE PARTICIPATION

Considérant que la Communauté de Communes a adhéré par délibération du 23 juin 2010 au groupement de commande piloté par le Département en vue de l’élaboration du Schéma Directeur Territorial d’Aménagement Numérique de la Charente ;
Considérant que le SDTAN a été élaboré dans le cadre d’une démarche collective qui réunit l’ensemble des territoires (Communauté de Communes, Région, Etat, Département) et des structures impactées (SDEG, SDITEC) ;
Considérant que le SDTAN privilégie une démarche adaptée et progressive d’évolution graduelle vers le Très Haut Débit, avec un objectif final de desserte par la fibre optique de chaque administré, et préconise les actions suivantes :
- un encadrement, sous le pilotage des collectivités locales concernées, des déploiements de la fibre optique jusqu’à l’abonné dans les territoires où les opérateurs ont déclaré leur intention d’investir d’ici 2020 (Communauté d’Agglomération du Grand Angoulême et Ville de Cognac)
- la construction d’un réseau de collecte départemental en fibre optique, desservant les principales zones d’activités, les principaux sites publics de santé et d’éducation ainsi que les différents points de mutualisation, les sites d’émission de téléphonie mobile et d’accès à l’Internet haut débit radio,
- une montée en débit filaire et accessoirement hertzienne, qui nécessite notamment de desservir les sites hertziens les plus importants, de façon à assurer la desserte numérique de tous les foyers charentais,
- la construction progressive de réseau de desserte fibre (prise optique à l’abonné) par plaques territoriales en fonction des initiatives portées par les intercommunalités ;
Considérant que la stratégie d’aménagement numérique vise, dans un premier temps, une équité de service à travers une montée en débit généralisée dans les zones non concernées par les engagements de couverture des opérateurs privés.
Le conseil communautaire après en avoir délibéré,
APPROUVE la stratégie d’aménagement numérique Très Haut Débit portée par le groupement de commandes dans le cadre du SDTAN, ainsi que le principe d’une participation financière de la communauté de communes Braconne et Charente pour les actions 2 (construction du réseau de collecte) et 3 (montée en débit internet).
PRÉCISE que la présente délibération ne vaut pas engagement financier, lequel ne peut intervenir avant que soient connus le montant de la dépense d’investissement correspondant au territoire de la Communauté de communes Braconne et Charente et la clé de partage des financements publics.


30 novembre 2012

André FRICHETEAU, Maire de Vindelle, écrit au Sénateur - Président du Conseil Général (M. BOUTANT) et à l'élu régional chargé des TIC (C. RAMBLIERE) pour leur faire part des attentes et des inquiétudes de ses concitoyens en matière de Haut Débit Internet

02 décembre 2012 Réponse du conseiller régional C. RAMBLIERE

21 janvier 2013 Réponse du Sénateur - Président du Conseil Général


Schema Directeur Territorial d’Aménagement Numérique (SDTAN) de la Charente

Publié le 18 janvier 2013

Schema-Directeur-Territorial-de la Charente.html

SDTAN_CG16_Decembre_2012.pdf

 


Source : Journal Sud-Ouest
Jeudi 30 mai 2013

Charente : un conseiller régional accuse Alsatis de publicité mensongère

Dans un pavé publicitaire publié le 25 mai dans "Sud Ouest" et "Charente Libre", Alsatis affirme avoir "investi plusieurs millions d'euros pour favoriser l'aménagement numérique" de la Charente. L'opérateur dit encore couvrir "100% de la Charente", compter "2.600 bénéficiaires", et être "bientôt" en mesure de proposer "le 20 mégabits généralisé".

Selon Christophe Ramblière, ces allégations sont un peu rapides. L'élu dit "attendre l'analyse de services juridiques" pour savoir quelle suite donner à cette affaire. S'adressant à Alsatis, il écrit aujourd'hui :

"Vous indiquez avoir investi plusieurs millions d’euros dans cet aménagement, mais vous oubliez de signaler que des fonds publics (Département, Région, Europe) ont largement participé à ces investissements. Je suis donc surpris de ne pas retrouver les logos de ces partenaires sur cette publicité."

"Vous indiquez couvrir 100% de la Charente alors que votre réseau ne couvre qu’une partie du territoire et que même sur les zones grises, vous n’êtes pas en mesure de rendre le service à tous les citoyens qui le demandent."

"Vous indiquez généraliser bientôt du 20 Méga par le réseau wifi, ce qui est totalement impossible sans un raccordement à la fibre optique de vos principaux points d’accès. Peut-être avez-vous prévu de réaliser ces investissements et j’en serai ravi, mais plus probablement vous espérez que les collectivités financent cet aménagement. Dans ce cas, le « bientôt » me semble prématuré !"

"Je n’ai aucun doute sur les compétences techniques de votre société pour apporter du service aux Charentais, mais au vu des dizaines de clients qui se plaignent chaque jour de votre incapacité à les dépanner, je m’interroge fortement sur votre service de maintenance."

http://www.sudouest.fr/2013/05/30/charente-un-conseiller-regional-accuse-alsatis-de-publicite-mensongere-1069498-813.php


Source : La Charente Libre
Vendredi 31 mai 2013

Christophe Ramblière, élu régional investi dans le plan numérique, a du mal à digérer les dernières publicités pour le réseau Alsatis.

"Christophe Ramblière, élu de Brie et conseiller régional charentais en charge notamment du numérique.Christophe Ramblière, élu de Brie et conseiller régional charentais en charge notamment du numérique.
Ce sont de très bons techniciens et on a besoin de la technologie wifi que met en place Alsatis. Mais là, je trouve qu'ils sont allés trop loin." Samedi dernier, Christophe Ramblière, conseiller régional charentais en charge notamment du numérique, a failli recracher son café en feuilletant Charente Libre. La raison? Une publicité de l'opérateur Alsatis qui affirme avoir investi plusieurs millions en Charente, couvrir 100% du territoire et qui annonce pour "bientôt" le 20 mégas pour tous.

"Publicité mensongère", tacle l'élu de Brie, en pointe sur les questions numériques. Il a pris sa plume, au vitriol, et a adressé un mail sévère aux responsables d'Alsatis. "Ils oublient de rappeler qu'en Charente, le réseau wifi a été très largement cofinancé par les collectivités territoriales..."

http://www.charentelibre.fr/2013/05/31/l-elu-regional-tacle-alsatis-et-ses-publicites,1838379.php


Source : Journal Sud-Ouest
Lundi 9 septembre 2013

Lippi : anniversaire pluvieux et heureux (Première concrétisation de la démarche engagée)

"Aujourd’hui, les clôtures et les grillages siglés Lippi sont visibles aux quatre coins de la planète, de l’Arabie Saoudite à l’île de La Réunion en passant pas le sommet de la Rhune au Pays Basque. « 2013 est l’année de notre renaissance et l’avenir nous appartient, poursuit Frédéric Lippi. À chaque crise, nous avons repensé l’entreprise. » La dernière mutation est née avec la fibre optique et Internet à très haut débit. Le dirigeant a salué Jean Révéreault, le président de la Communauté de communes (CdC) de Charente-Boëme-Charraud, comme « un grand défenseur de l’arrivée de la fibre optique à Mouthiers » (1). Cette main tendue aura atténué la déception de l’élu. Deux jours plus tôt lors du Conseil communautaire de rentrée, il avait été étonné d’apprendre que les maires de la CdC, hormis la maire de Mouthiers-sur-Boëme, Cécile Forgeron, n’avaient pas reçu d’invitation à la fête d’anniversaire.

(1) Un programme de 180 000 euros pour la collectivité."

http://www.sudouest.fr/2013/09/09/lippi-anniversaire-pluvieux-et-heureux-1163041-1013.php


Source : SDEG 16

Lundi 16 décembre 2013

Le comité syndical vote pour le lancement d'un appel d’offres de travaux pour le déploiement du très haut débit sur les Communautés de Communes de Braconne et Charente, Charente-Boëme-Charraud et La Vallée de l’Echelle

http://www.sdeg16.fr/files/actes/20131220-2013350CS0405.pdf

Source : La Charente Libre

Lippi: "c’était la fibre ou on déménageait"

La fibre optique, à laquelle sont raccordés 465.000 abonnés internet à travers le pays, c’est la garantie d’un très haut débit continu indispensable pour faire tourner une entreprise. "Il faut que les collectivités mettent les entreprises en conformité avec notre époque: aujourd’hui, la fibre optique c’est comme l’eau ou l’électricité, c’est un standard !", clame Frédéric Lippi à la tête de l’entreprise de clôtures du même nom...  Après de longues années d’attente, le syndicat départemental de l’électricité et du gaz (SDEG) a creusé en 2012 une longue tranchée raccordant Lippi au réseau du Grand Angoulême et la fibre est enfin arrivée à Mouthiers.

Une entreprise extérieure à l’agglomération angoumoisine qui bénéficie de la fibre: Lippi est une exception.

http://www.charentelibre.fr/2013/12/16/sans-fibre-optique-on-est-morts-grandangouleme-avance,1870781.php

 


Source : SDEG 16

Lundi 12 février 2014

 

Réunion de travail du COPIL THD

Un problème lié à la maîtrise d’ouvrage : l’approche envisagée par le CG16 ne respecte pas le schéma défini par l’Etat, et donc rendrait en l’Etat le projet inéligible à un soutien du FSN (fonds pour la société numérique).

La partie propre à la desserte des zones d’activités (financée par le FEDER) ne pourrait l’être par l’Etat au titre du FSN dès lors qu’il s’agirait d’intervenir sur des zones d’activités localisées dans des communes dans laquelle Orange dispose d’une offre FttO

La montée en débit sur les sous-répartiteurs éligibles à l’offre PRM serait éligible au soutien de l’Etat dans le cadre du FSN.
Les liaisons visant à interconnecter les liaisons déployées sur les 3 EPCI au réseau du Grand Angoulême pourraient être considérées comme en duplication de l’offre de collecte existante d’Orange (LFO) et donc inéligibles à un soutien de l’Etat au titre du FSN.

Les Communautés de Communes souhaitent une réévaluation du projet dans un cadre où la logique serait inversée en traitant d’abord :
           La montée en débit sur les zones à faible débit ADSL
           Les extensions vers les zones d’activités et les sites publics.

Vindelle, Champniers et Brie se retrouveraient ainsi dans les priorités en étape 1 !

Tous les détails :   Réunion du COPIL_THD-SDEG16_Runion_12-02-2014.pdf

 

 


Source : SUD-OUEST

Vendredi 5-12-2014

 

Article : Angoumois: du très haut débit pour 21 communes

 

Retour  

Désolé, vous n'êtes pas autorisé à laisser un commentaire. Veuillez vous inscrire

BVAV Compteur de Visites

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui956
mod_vvisit_counterHier1428
mod_vvisit_counterCette Semaine7294
mod_vvisit_counterLa semaine dernière8004
mod_vvisit_counterCe mois-ci17223
mod_vvisit_counterLe mois dernier21323
mod_vvisit_counterDepuis 01/03/20082355644
mod_vvisit_counterMoyenne Visites/Jour597

En ligne (il y a 20 minutes): 14
Votre IP: 34.203.225.78
,
Date: 15-12-2018 22:38

Vindelle a l'Heure

Vindelle Météo

BVAV le Saint du Jour

Bonne fete aux Ninon

Statistiques du site

Membres : 7
Contenu : 76
Liens internet : 28
Nombre de clics des articles : 2059663

TESTEZ VOTRE CONNEXION